Une perte nette pour le Québec

Dans le budget du gouvernement du Québec http://www.budget.finances.gouv.qc.ca/budget/2017-2018/fr/documents/PlanEconomique_Mars2017.pdf#page=17, on nous annonçait les sommes suivantes pour la pêche sportive :

De plus, en ce qui concerne le développement de la pêche sportive, les sommes serviront, entre autres, au développement de :

  • la pêche dans le fleuve Saint-Laurent;
  • la relève chez les pêcheurs;
  • la pêche d’hiver.

À ces fins, des crédits additionnels de 3 millions de dollars annuellement, de 2017-2018 à 2021-2022, seront octroyés au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs. Pour l’année 2017-2018, les sommes prévues seront pourvues à même le Fonds de suppléance.

TABLEAU B.85

Impact financier du plan de développement de la pêche au saumon et de la pêche sportive au Québec
(en millions de dollars)

2016- 2017 2017- 2018 2018- 2019 2019- 2020 2020- 2021 2021- 2022 Total
Développement de la pêche au saumon - −2,0 −2,0 −2,0 −2,0 −2,0 −10,0
Développement de la pêche sportive - −1,0 −1,0 −1,0 −1,0 −1,0 −5,0
TOTAL - −3,0 −3,0 −3,0 −3,0 −3,0 −15,0
Le ministère annonçait sa volonté d'accompagner l'industrie de la pêche blanche aux députés de l'opposition lors d'une rencontre dernièrement, or ces sommmes sont dérisoires face aux pertes de 42 millions que l'industrie subira pendant que le gouvernement investira 1 million de dollars dans le développement de la pêche sportive. L'élimination de la pêche aux menés vivants sonne le glas de la pêche blanche tout comme ce fût le cas au Lac Memphrémagog au Lac Brome ce qui affectera de façon significative la pêche dans le fleuve Saint-Laurent, la relève chez les pêcheurs et la pêche d’hiver dont le gouvernement veut faire la promotion dans son budget. C'est donc une perte de plus de 205 milions sur 5 ans que l'économie québécoise subira.
Pour communiquer avec nous :
info@menes.quebec