mené vivant - aucun substitut

Selon l’étude comparative du ministère du succès de pêche à la brimbale en saison hivernale effectuée en 2010 intitulée « Poissons appâts et appâts alternatifs : Comparaison du succès de pêche à la brimbale en saison hivernale » concluait que le mené vivant était la seule option qui donnait des résultats. Il est à noter que cette expérience s’est tenue au mois de mars et avril 2009. Il est aussi intéressant de noter que le pour le mené mort l’étude indique : «Mené fraîchement mort».

Nombre de perchaudes capturées à la pêche à la brimbale en fonction des appâts utilisés lors d’une expérience réalisée en mars 2009 au lac des Deux Montagnes (expérience A).  

Appât* Capture Capture (%) Capture par
brimbale-heure
Efficacité relative
au mené vivant (%)
Méné vivant  76 51,354 0,185 100
Méné fraîchement mort 49 33,11 0,119 64
Ver de terre  18 12,216 0,044 24
Crevette cuite  5 3,38 0,012 7
Asticot artificiel  0 0 - -
Total 148 100

* L’effort de pêche est le même pour tous les appâts. 

Selon l’étude menée au lac Saint-Pierre en 2004, 91% des pêcheurs d’hiver utilisaient la brimbale comme engin de pêche.

Pour communiquer avec nous :
info@menes.quebec