Correction : Les appâts morts sont aussi efficaces que les appâts vivants

Suite à l’interdiction de la pêche aux poissons-appâts vivants sur les Lac Memphrémagog et au Lac Brome, les villages de pêche blanche sont disparus au bout de 2 ans faute de succès aux appâts morts. Même les propres études du ministère démontrent que seuls les appâts vivants sont efficaces à la pêche blanche dans le corridor fluvial.

Appât Capture Capture (%)
Mené vivant 76 51,354
Mené fraîchement mort 49 33,11
Ver de terre 18 12,216
Crevette cuite 5 3,38
Asticot artificiel 0 0
Total 148 100

Lorsque nous parlons de demi-vérités, le ministère affirme que les appâts morts sont une alternative viable à la pêche aux appâts vivants, mais nous remarquons que l’étude du ministère utilise du mené fraîchement mort ce qui sera désormais interdit. La technique utilisée dans l’étude consistait à transporter les appâts vivants et de les tuer directement sur le site de pêche. La chaire et l’odeur de l’appât n’ont donc pas été sujettes à la décomposition. Les résultats de pêche obtenus aux appâts morts dans cette étude ne sont donc pas véridiques.

Vous pouvez télécharger l'étude complète ici : POISSONS APPÂTS ET APPÂTS ALTERNATIFS : COMPARAISON DU SUCCÈS DE PÊCHE À LA BRIMBALE EN SAISON HIVERNALE

Pour communiquer avec nous :
info@menes.quebec